French – Pour un Etat laïque israélo-palestinien 2003

Pour un État laïque israélo-palestinien au Proche-Orient

(article publié par La Tribune de Genève, 29 janvier 2003)

Lorsque le glas sonne, on n’a pas le droit de demander pour qui il sonne. Il importe peu pour moi que ce soit un enfant juif ou palestinien qui est tué ou blessé. Tous deux sont des êtres humains égaux (sauf pour ceux qui croient à la supériorité d’une race ou d’un groupe religieux sur les autres!) et aucun d’eux n’a choisi de naître juif ou palestinien. Mais malheureusement il ne suffit pas de pleurer les victimes ou de condamner les coupables. Il faudrait éviter que d’autres victimes viennent s’ajouter à la liste déjà trop longue.

Deux options sont offertes. La première est celle qui obéit aux deux principes: “Seul le glaive peut contrer le glaive” (adage arabe), et “Si tu veux la paix, prépare la guerre” (adage romain). Cette option ne fait que produire plus de violence et ne conduit jamais à la paix …. à part la paix des cimetières. Le Christ disait à juste titre: “Tous ceux qui prennent le glaive périront par le glaive” (Mt 26:52). Avec une politique de dent pour dent et œil pour œil – principe prescrit par la Bible (Exode 21:24) et le Coran (5:45) -, nous finirons tous par être des aveugles.

La deuxième option consiste à accepter des rapports humains construits sur le principe de la justice, en vertu de la fameuse phrase d’Isaïe: “La paix sera le fruit de la justice” (Isaïe 32:17). Pour cela il faudrait revenir à des faits simples que personne ne saurait escamoter:

  • Israël a détruit 385 villages palestiniens dont les habitants vivent actuellement dans 61 camps de concentration en tant que réfugiés depuis plus d’un demi-siècle. Un exemple significatif est celui du fameux village d’Emmaüs. Il a été occupé par Israël en 1967, qui a expulsé ses habitants devenus des réfugiés, a rasé leurs maisons avec des bulldozers et l’a transformé en un parc pour pique-niqueurs appelé Parc Canada (voir les photos dans: http://www.palestineremembered.com/al-Ramla/Imwas/Picture2484.html). Alors qu’Israël fait venir des juifs de Russie, d’Éthiopie, d’Inde et d’ailleurs, il refuse aux réfugiés palestiniens de revenir chez eux pour le seul crime qu’ils ne sont pas des juifs, alors qu’ils se trouvent à quelques kilomètres de leurs propres terres. Les “terroristes” palestiniens sont principalement les fils de ces réfugiés. Si Israël veut la paix, il doit obligatoirement permettre à ces réfugiés de rentrer chez eux pour reconstruire leurs villages.
  • Tous les efforts politiques actuels tendent à créer près d’Israël, un État palestinien sans souveraineté réelle et soumis aux diktats israéliens. Cette solution, soutenue par les Occidentaux, les partis de gauche et les pacifistes israéliens, vise à sauvegarder le caractère majoritairement juif de l’État d’Israël et à interdire le retour des réfugiés palestiniens chez eux. Il s’agit donc d’une solution à la fois raciste et immorale. Jamais les réfugiés palestiniens n’accepteront cette solution; ils préféreront le suicide que la renonciation à leurs droits légitimes. D’autre part, la réalité sur le terrain empêche une telle solution. En effet, l’exiguïté du territoire, le mélange des différents groupes qui y vivent et leur interdépendance ne permettent pas la création de deux États, États qui seront forcément à connotation religieuse, et donc discriminatoires. De ce fait, la seule solution possible est  que les deux peuples juifs et palestiniens renoncent à leur désir de souveraineté et acceptent la création d’un seul État laïque et démocratique (de la Mer au Jourdain) qui accorde à tous ses habitants, y compris les réfugiés palestiniens, les mêmes droits et les mêmes devoirs, sans aucune distinction sur la base de la religion ou du sexe. Ce qui implique l’abolition de toutes les normes discriminatoires du côté juif et musulman.

Conscients de cette réalité, des juifs, des musulmans et des chrétiens préparent actuellement pour la création d’une association en Suisse visant à promouvoir l’idée d’un seul État démocratique et laïc. Les personnes intéressées à y collaborer peuvent contacter le signataire de ce texte.

Sami Aldeeb, docteur en droit

Suisse, chrétien d’origine palestinienne

www.sami-aldeeb.com

e-mail: [email protected]

 

 

No comments yet.

Laisser un commentaire

Powered by WordPress. Designed by WooThemes

%d blogueurs aiment cette page :