Introduction de mon édition arabe du Coran – appel aux lecteurs arabophones

Je suis actuellement en train de faire la dernière lecture de mon édition arabe (finale) du Coran par ordre chronologique.

Cette édition a les spécificités suivantes:

  • Elle divise le Coran en deux parties. La première partie intitulée “Coran mecquois” comporte les 86 chapitres que les musulmans considèrent comme “révélés” à la Mecque. La deuxième partie intitulée “Coran médinois” comporte les 28 chapitres que ces musulmans considèrent comme “révélés” à Médine. Il faut ici savoir que l’édition usuelle du Coran produit les chapitres du Coran plus ou moins selon leur longueur décroissante.
  • Elle classe les chapitres du Coran par ordre chronologique dans les deux parties. Ceci permet de voir comment le contenu du Coran a évolué d’un ouvrage plus ou moins moraliste, en un ouvrage belliqueux, violent et discriminatoire contre les femmes et les non-musulmans.
  • Elle donne le Coran en trois orthographes différentes, dans trois colonnes parallèles: l’orthographe moderne, l’orthographe usuelle et l’orthographe Koufie telle qu’elle apparaît dans la majorité des anciens manuscrits du Coran, sans points et sans accents sur les lettres.
  • Elle introduit dans le texte arabe du Coran le système de ponctuation moderne: point, virgule, point d’interrogation, etc… En effet, l’édition usuelle du Coran ne comporte pas ces ponctuations, ce qui rend la lecture ardue, le lecteur ne sachant pas où commence une phrase, ni où elle se termine.
  • Elle signale les lacunes du Coran et la dislocation de ses passages en introduisant dans le texte les signes suivants: […] pour les lacunes, et [—] pour les dislocations. J’entends par dislocation l’absence de liens entre les passages. Ces lacunes et ces dislocations, très nombreuses, démontrent que le texte du Coran a dû subir des manipulations avant de nous parvenir dans sa forme actuelle. Des sources sunnites et chiites indiquent que plus de la moitié du Coran aurait été supprimée (“par volonté divine”, selon ces sources).
  • Elle donne les sources juives, chrétiennes et autres du Coran. En effet, environ 80% du Coran provient de sources qui nous sont connues. Le Coran constitue le plus grand plagiat de l’histoire, dont l’auteur attribue à Dieu directement.
  • Elle indique ce que les musulmans appellent les causes de la révélation, c’est-à-dire les circonstances dans lesquelles des versets ont été révélées. Ces causes permettent de mieux comprendre le sens de ces versets souvent laconiques et décousus.
  • Elle mentionne dans les notes les variantes sunnites et chiites du Coran. Il faut savoir que plus de la moitié des versets du Coran comporte des variantes, et une grande parte des termes du Coran ont été lus de différentes manières, certains de dix manières, par les “savants” musulmans classiques, voire par Mahomet lui-même. Ce qui donne lieu à différents sens.
  • Elle signale les versets coraniques abrogés et ceux qui les abrogent, selon les sources musulmanes. Ainsi on constate que pratiquement tous les versets tolérants du Coran sont considérés comme abrogés par ces sources.
  • Elle donne dans les notes le ou les sens des termes posant un problème de compréhension, même pour les exégètes notoires du Coran.
  • Elle indique dans les notes plus de 2500 erreurs linguistiques et stylistiques trouvées dans les versets du Coran.
  • Elle comporte une longue introduction d’environ 80 pages qui explique les spécificités susmentionnés de mon édition.

Appel aux lecteurs arabophones

Les lecteurs arabophones intéressés trouvent ici (Coran arabe – introduction) cette introduction d’environ 80 pages afin qu’ils puissent me donner leurs observations sur le fond et sur la forme avant la fin du mois de mars 2016 pour que je puisse en tenir compte dans mon édition arabe du Coran. Je les remercie d’avance. Ils peuvent m’écrire à mon adresse email: sami.aldeeb@yahoo.fr

Cette édition arabe du Coran me sert comme base pour mes traductions française (2ème édition), anglaise et italienne du Coran que j’espère publier dans un proche avenir.

Coran arabe – introduction

Sami Aldeeb, Professeur des universités
Directeur du Centre de droit arabe et musulman
Traducteur du Coran en français et auteur de nombreux ouvrages
www.sami-aldeeb.com

No comments yet.

Laisser un commentaire

WordPress spam bloqué par CleanTalk.

Powered by WordPress. Designed by WooThemes