French – Mouvements islamistes et droits de l’homme 1998

Partie 1: Loi islamique et violation des droits de l’homme 3
1) Rapport entre la loi islamique et le système actuel 3
A) Définition de la loi islamique 3
B) Débat conceptuel 4
C) Place de la loi islamique dans le système actuel 7
D) Position du courant islamiste 8
a) Opposition législative 8
b) Opposition médiatique et académique 9
c) Opposition judiciaire 9
E) Position du courant positiviste 10
a) Arguments religieux 10
b) Arguments juridiques 11
La loi islamique n’est pas d’application directe 11
Peu de lois sont contraires à la loi islamique 12
F) Position du courant laïcisant 13
2) Droits de l’homme qui seraient violés par l’application de la loi islamique 15
A) Conceptions onusienne et islamique des droits de l’homme 16
a) Conception onusienne des droits de l’homme 16
b) Conception islamique des droits de l’homme 17
B) Droits politiques 18
C) Droits de la femme 20
D) Liberté d’expression 23
E) Liberté religieuse 24
a) Liberté à sens unique 25
b) Minorités religieuses 26
F) Normes pénales islamiques 29
G) Esclavage 31
Partie 2: Ennahda et violation des droits de l’homme 35
1) Rapport entre la loi islamique et le système juridique tunisien 35
A) Place de la loi islamique dans le système actuel 35
B) Position d’Ennahda 36
2) Droits de l’homme qui seraient violés par Ennahda 44
A) Conception des droits de l’homme 44
B) Droits politiques 45
C) Droits de la femme 49
D) Liberté d’expression 54
E) Liberté religieuse 56
a) Liberté à sens unique 56
b) Minorités religieuses 58
F) Normes pénales islamiques 59
G) Esclavage 62
Partie 3: Mouvements islamistes « modérés » et respect des droits de l’homme 64
1) Incompatibilité entre la loi islamique et les droits de l’homme 64
2) Nécessité d’une remise en question radicale 64
3) Tentative malheureuse de Mahmud Muhammad Taha 65
Conclusions 69

No comments yet.

Laisser un commentaire